Trail hivernal du Mont 2016

Mont Saint-Aubert, 30 janvier 2016.

La première course de l’année, comme en 2015. Et comme en 2015, je la cours avec Ann.
Cependant, la formule de l’an passé qui consistait « juste » pour moi à suivre ma partenaire puisque l’épreuve de 20kms se courait en duo n’était pas renouvelée cette année. Il a fallu que je donne de ma personne, cette fois. La course est un relais, 16kms pour le premier, de jour, 14kms pour le second, de nuit.

Je suis les consignes de la coach en chef et prend le départ du premier relais, sans doute qu’elle préfère se réserver un bon bain de berdouille…
Oui car depuis quelques jours, et plus encore le jour J, il a plu à torrents !
Le premier tour sera donc boueux, le second SUPER-BOUEUX ! Je te laisse la bouillasse, Ann !

L’avant-course commence bien mal, je me rends compte à 20 minutes du départ que je n’ai pas de semelles dans mes speedcross ! lol ça c’est la bonne grosse loose.

J’ai bien essayé de soutirer celles de Sébastien, le mari d’Ann, mais ça, c’était avant qu’il me dise qu’il participait à la course lui aussi ^^ Ok ok oui donc forcément..
En guise de semelle, je place mes semelles de baskets de ville, on verra bien.

Le départ est donné, un peu précipitamment je dois dire mais j’avais juste eu le temps de me placer correctement sur la ligne.
Je cavale déjà m’imaginant boucler le bazar en deux temps, trois mouvements.
J’oubliais juste le paramètre « boue ». Et ce paramètre a changé beaucoup de choses ; la vitesse, l’accroche, la relance, etc. Mais que c’était gai, finalement ! Ca, c’est un mot que j’ai repompé de ma coéquipière, la joie de vivre incarnée, et qui trouve que tout est gai (la boue plus particulièrement apparemment)

Au bout d’1km, même pas (?), Laurent me dépose littéralement alors que je suis déjà à la peine.
La première partie de course, les 5 premiers kms je dirais, sont pénibles, je ne trouve pas ma place, ni mon rythme, je suis à bout d’souffle à chaque instant, je galère.

Définitivement pas pour moi ces formats de courses rapides !

Bref, après 5kms, ça va un peu mieux.

Par monts et par vaux, nous filons à travers une prairie imbibée d’eau, imprégnée de boue,  des bois toujours plus charmants mais glissants, et quelques pavés où la vigilance est de mise..

2 ravitaillements sont disposés sur le parcours, je ne m’arrête pas, alors que je n’ai rien pris avec moi étant donné le temps de course prévu au départ. N’empêche, je boirais bien un coup. On s’imagine sans doute que s’arrêter 5″ boire un verre d’eau changera tout, après coup, je n’en suis plus vraiment certain.

C’est donc la gorge sèche que j’aborde le dernier mur final (auquel je m’attendais et qui m’avait particulièrement marqué l’an passé) avant de foncer à grandes enjambées transmettre le relais (un bracelet) à ma camarade.

Et elle est partie vite !
Je l’encourage, vais boire, me restaurer.

Sur 176 relais, je suis 7ème (mais il y a également un grand nombre de coureurs (10-15 je crois) alignés sur le 30kms qui sont également devant moi.. Alors qu’il leur reste 14kms à parcourir. Ouf !). Et nous sommes 2ème relais mixte, 3 minutes et quelques après les premiers.

1h30 plus tard, je m’approche du mur final où j’attends impatiemment de voir si « flashette » a dépassé l’autre nana..
Et qui je vois débouler.. Oui, Ann ! Tellement à l’aise..

Je suis super content pour elle, pour nous, et je l’accompagne jusqu’à la ligne finale dans mes baskets de ville (sans semelle – vous savez pourquoi, si vous avez bien suivi :D)
Hourra, hourra !

Je ne peux pas rester pour le podium (tellement dommage, c’est si rare pour moi lol) car c’est l’anniversaire de ma chérie.

1 1 145 Hommes – THEMONT Jérôme – PARENT Quentin – 01:21:41 – 01:19:59 – 02:41:40

6 6 22 Hommes – CAMPENER Sébastien – PROCUREUR Laurent – 01:27:39 – 01:32:27 – 03:00:06

7 1 118 Mixte – MINCKWITZ Stany – SAFFRE Ann – 01:30:27 – 01:30:50 – 03:01:17


12 11 23 Hommes – CARION Thibaut – CARION Gauthier – 01:37:45 – 01:31:25 – 03:09:10

21 17 62 Hommes – DEWEZ Mikael – JENARD Grégory – 01:44:16 – 01:36:42 – 03:20:58

43 2 52 Femmes – DELCOURT Florence – DELBECQ Emilie – 02:02:38 – 01:45:45 – 03:48:23

Bravo Emilie pour la 2ème place en « duo femmes » 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.