Trail de la Hunnelle (17.8kms)

C’est un peu à la dernière minute (la veille de la course !) que nous nous décidons, Vanessa et moi, à participer le lendemain au Trail de la Hunnelle – elle sur le 6, moi sur le 17 -.
Beau temps annoncé, il ne nous en faut pas plus pour nous motiver..

1h avant le départ, par un froid bien saisissant, nous voici à Huissignies, pittoresque bourgade Belge, et lieu de départ de la course.
Je motive Vanessa à sortir 20min avant le départ, pour nous échauffer, chose que je ne fais jamais, afin qu’elle prenne le départ dans les meilleures conditions, vu qu’elle galère souvent en début de sortie.
Nous nous réchauffons à peine, et, après avoir effectué le tour du pâté de quartier en n’oubliant pas la vidange d’avant-course, nous nous encourageons mutuellement sous la banderole de départ, moi dans les premiers rangs, elle, un peu plus loin derrière.

L’organisateur nous briefe sur le parcours et apporte les dernières recommandations d’usage. Je suis inscrit sur un 17kms mais il nous parle d’un 15kms (???), je n’apprécie pas ce changement de plan de dernière minute, moi qui ai + ou – préparé mes temps de passage sur la base de la distance prévue à l’origine. J’avais en tête d’essayer de passer en 1h15. Et de passer le 10kms en 43-44min.
Bref, le coup de pétard retent.. Ah non, il ne retentit pas, il est enrayé ! lol 2nd essai, pas mieux.. Bon, ben à l’ancienne 3-2-1..

Ca part très vite, et le fait que les 3 courses (6 – 17 (ou 15 ?) – 26) partent toutes en même temps est assez déroutant car on ne sait pas qui court quoi.
Je me place rapidement dans un peloton de poursuite, un groupe de tête d’environ 15 personnes s’étant déjà formé plus loin.
Après 500m, nous atteignons les bords du Canal Blaton Ath que nous suivons quelques temps avant de descendre dans un champs où l’aide précieuse de cordes a dû en aider certains, mais pas moi, puisque je préfère tenter ma chance autrement. Et hop 2 gars de doublés pour ma peine !
Le champs traversé, cordes à nouveau pour remonter sur le talus, même chose me concernant, je crapahute et atteint le sommet (soit 2m plus haut) sans l’aide des cordes.

Nous entrons dans Beloeil, et suivons un petit sentier dans le village au bout duquel la première bifurcation est en place ; à gauche pour le 6kms, à droite pour les autres. Je file à droite et voilà que nous longeons de nouveau le canal. Les places n’évoluent guère.

La forêt, enfin un peu de verdure. Le chemin que nous empruntons est bien, sans plus, mais le fait d’être entouré d’arbres parés de leurs couleurs d’Automne est suffisamment sympa pour qu’on oublie la platitude des lieux.
Nous ressortons rapidement de cette forêt (mince, déjà !), 9kms ont déjà été parcourus. J’ai consulté à plusieurs reprises mon chrono lors de cette traversée forestière, il affiche désormais 38 min, Vanessa a donc déjà dû finir sa course qu’elle espérait boucler en – de 35min. Pourvu que ça ce soit bien passé..

Le soleil brille énormément, il ne fait pas chaud mais ces conditions météo sont parfaites !
Je rattrape un gars que j’ai en ligne de mire depuis de longues minutes, alors qu’il vient de s’arrêter. Il m’emboîte le pas et nous faisons route ensemble un petit moment.
10 kms de course, 42’20. C’est plutôt encourageant, mais je me dis aussi que je suis peut-être allé un peu vite, ce qui risque de compliquer la suite…

C’est une fois revenu sur le canal que nous bifurquons pour la seconde et dernière fois, « à gauche pour le 15 ». Le signaleur placé ici reparle du « 15kms » . Je demande à mon compagnon de course si « c’est un 15 ou un 17 ?? », il me répond qu’il ne sait pas mais que ce serait plutôt 17 kms. « mmgrmrrrpphh ok merci ». C’est énervant car 2 kms sur une course aussi courte, ça change quand même pas mal la donne.

Ce chemin bitumé le long du (fameux !) canal est très roulant, nous courons à 15.5km/h avec mon acolyte qui me tire déjà depuis quelques kilomètres, mais qui aura raison de mes forces à l’approche du passage d’une écluse ; je le regarde s’éloigner sans que je ne puisse plus rien. Il rattrape un concurrent, que je doublerai à mon tour 2min plus tard.
Les 15kms sont déjà dépassés, pas de ligne d’arrivée à l’horizon !

Nous entrons de nouveau dans Huissignies – je crois reconnaître le village – par des petits sentiers sympa, le canal n’est plus qu’un lointain souvenir et je demande au bénévole qui gère la circulation combien il reste, « 400-500m » me répond-il. « Cool merci » (enfin). Plus loin un autre signaleur m’annonce que je suis 5ème.
5ème ???? Je n’y crois pas.

La ligne d’arrivée est là, 1h15’18 ». C’est au final 17.8kms que j’ai couru à une moyenne de 14.2kms/h.
Je suis effectivement 5ème sur un total de 137. Autant dire que c’est ma plus belle performance sur une course !

Le 6kms de Vanessa s’est transformé en 6.9kms qu’elle a bouclé en 40’37. Elle est 16ème sur 43 et monte sur la 3ème marche du podium féminin ! (histoire de préciser : la seconde était absente à la remise des prix, c’est sa représentante, en bleu, qui est en photo ;))
Et une coupe de gagnée, une ! Bravo !

5 réponses à “Trail de la Hunnelle (17.8kms)”

  1. L’éternelle incertitude du kilométrage, inhérente en trail, il faut faire avec. Bon, ce n’est pas si grave. Quand on aime, on ne compte pas, pas vrai? 😉 Mais sur une petite distance, c’est en effet frustrant!

    En montagne, les distances annoncées sont rarement exactes et le kilométrage importe moins que le dénivelé. On peut comprendre que les chiffres ne correspondent jamais. Mais en plaine, c’est parfois à se demander ce que les organisateurs utilisent pour estimer/mesurer réellement leur parcours! Pourquoi aussi cet attrait pour des chiffres plus « ronds » que d’autres (15 pour 17 pout 17,8)?

  2. Bravo les enfants ! Une super performance pour tous les deux cela fait plaisir. Stany un super temps et Vanessa un super podium…….après un an d’arrêt c’est très, très encourageant.
    Bisous à tous les deux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.