Les noctambules Chimaciennes (BE)

Premier trail de l’année..
D’une longue série, peut-être mais rien n’a été planifié pour 2013 puisque je change de boulot !
Celui-ci a d’ailleurs été décidé à J-1 (!)

Accompagné de JF et Gautier, nous nous rendons difficilement sur le lieu de départ, à Chimay, en Belgique pour prendre part aux Noctambules Chimaciennes. Difficilement car il a pas mal neigé dans la région. En plus de la nuit donc, ce sera un trail « blanc »…
Lacets flashrunner aux pieds, nous nous élançons peu après 19h dans les rues de la ville. Je vois s’éloigner déjà les plus rapides dont fait partie Gautier.
Nous bifurquons rapidement vers la gauche pour entamer les premiers chemins. Quelques spectateurs jalonnent le parcours en plus des signaleurs.
Plus loin, nous passons dans le ballast d’une ancienne ligne de chemin de fer avant de plonger, et le mot n’est pas trop fort, en direction de la rivière en contrebas. L’accès est plus qu’escarpé, et il faut être prudent dans cette descente très « casse-gueule » ; je m’en sors plutôt bien après être allé embrasser un des montants du pont…

La suite est une succession de montées/descentes en forêt, très sympa.
Puis, sur les chemins de plaines, il faut redoubler de prudence car sous la neige se cachent régulièrement des plaques de glace sur lesquelles il vaut mieux éviter de poser le pied !
Là où il faut également être prudent, c’est dans les descentes ou les chemins rendus très durs à cause des températures de ces derniers jours.. Un gars avec qui je courais depuis 1 ou 2 kms en a fait les frais juste devant moi. Cheville tordue, fin de parcours pour lui.

Le parcours est assez roulant au final puisque je passe le 10kms en 50min.
Etant parti sans eau, je guette tous les coins de rue où pourrait éventuellement se trouver un ravitaillement.. Mais rien !
Un espoir tout de même au 14è km avec une tente et du monde… Mais visiblement pas d’eau. Des boissons chaudes peut-être ?? J’en sais rien finalement car je ne m’arrête pas !

Les 2-3 derniers kilomètres sont difficiles, je paye sans doute des efforts fournis plus tôt, et, mine de rien, le repas copieux du midi ne facilite pas non plus les choses (apéro cacahuètes, hamburgers, gâteau… La totale !)

Je me fais doubler par 2-3 gars sur ces derniers kms et c’est l’arrivée.
24ème au scratch (le premier V3 est 4 places devant moi ! Le monsieur est né en 1950, ça laisse rêveur…)
Très content de ce résultat néanmoins.

210 finishers, ? partants
Premier en 1h29. Gautier termine en 1h42 à la 13ème place et JF en 1h54 à la 43ème.

Une réponse à “Les noctambules Chimaciennes (BE)”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.